Fermer la page

Kalil Moktar : itinéraire d’un tatoueur breton

Peux-tu revenir sur ton parcours : d’où viens-tu et depuis combien de temps piques-tu ?

Pour être bref, je vis dans le monde du tatouage depuis 1991, année où j’ai connu Micka à Vitré. C’est une rencontre qui a beaucoup compté pour moi car Micka a su m’insuffler la passion du tatouage.En 2010, voulant améliorer ma technique, j’ai eu l’immense fortune de rencontrer Stéphane Chaudesaigues qui est à ce jour un ami et un guide. Il m’a offert beaucoup plus que la technique du tatouage ; il m’a permis de faire la connaissance de personnalités importantes telles que Shane O’Neill, Nikko Hurtado, Joe Capobianco, Bop John, Bernard Soufflet, Pitou etc. L’amour et la passion du tatouage ainsi que toutes ces rencontres m’ont donné la possibilité de pouvoir organiser le Corsair Tattoo Ink.

Comment t’es venue l’envie de cette convention ?

Ce sont en tout premier lieu les rencontres que j’ai faites qui m’ont donné l’idée d’organiser la convention de Saint-Malo. Durant ces grandes fêtes que sont les conventions nous sommes amenés à rencontrer des personnalités de divers horizons. Il en résulte bien souvent des rencontres enrichissantes. En tous cas, en ce qui me concerne, le Festival du Tatouage dans le Cantal organisé par Stéphane et Cécile Chaudesaigues puis le Cézanne à Aix-en-Provence organisé par Pitou et Thierry m’ont donné l’envie d’organiser mon propre événement.

Pourquoi à Saint-Malo ?

Le tatouage est principalement visuel et je voulais que l’écrin qui habille le Corsair Tattoo Ink le soit tout autant. Quoi de mieux approprié pour la vue que la cité corsaire de Saint-Malo où se marient la mer, les navires et l’architecture pour organiser un tel événement. Même la salle où aura lieu la convention est une carène de bateau retournée.

Les autres points, plus pragmatiques ceux-là, sont : la proximité de l’aéroport, les nombreux hôtels, la gare T.G.V, les restaurants, la plage, la casino etc.

Peux-tu nous présenter le plateau du Corsair ?

Pour élaborer le plateau des tatoueurs, j’ai privilégié deux aspects : la qualité du travail des tatoueurs et la relation amicale que je pouvais entretenir avec eux. Je vous donne les prénoms et noms dans l’ordre de ma pensée. Comme il se doit je commence par les dames : Barbara Rosendo, Manuella Ana, Corinne Dubosque, Nina, Rebeca Orts, Sarah, Roxanne Duquenne, Kalie.

Pour les hommes je commencerai par Goran Ivic, Yannick Lemitre, Thomas Carli-Jarlier, Bop John et Greg, Bernard Soufflet, Steven et son illustre patriarche Stéphane Chaudesaigues, mes deux fistons : Kalil Jr et Calvin, Nico Mariette, Chris Duquenne, Edouard Cop, Valmyr Salt, Florinel Oprea, Antoine Jamet de Saint-Malo, Matthieu Kipic, Fab d’Onirik Tatouages, Kevin Pizorno, Geoffrey Daeghsels, Christophe Raynaud, Pitou, Pierro Zik mais j’en oublie beaucoup.

Pour l’international nous avons la chance d’avoir à nos côtés : Matteo Pasqualin, Shane O’Neill, Tery Do, Nunzio Tannoia, Michele Mazzetto, David Vliers ainsi qu’un authentique maître japonais en la personne d’Honda Tsuyoshi.

En quoi cette convention tattoo peut se différencier des autres ? Quel esprit souhaites-tu insuffler au Corsair ?

Le thème des corsaires et le lieu choisi pour cet événement sont naturellement liés au monde de la mer et c’est par cette voie que le tatouage est arrivé en Europe. Quel bonheur en tant que tatoueur de pouvoir exercer sa passion à une cinquantaine de mètres de la mer où est amarrée « L’étoile du Roy« , une frégate corsaire qui nous plonge tout droit dans l’univers des marins.

Des animations où se mêleront, la sensualité, le charme, la musique, la pyrotechnie et de nombreuses surprises qui viendront épicer le Corsair Tattoo Ink.

L’esprit que je souhaite faire naître durant cette convention est celui de la camaraderie, de la fraternité et de l’amitié. Ce sont des valeurs, qui à mes yeux sont importantes si elles sont sincèrement pratiquées.

Quelles sont tes attentes pour cette 1ère édition et tes envies pour le futur du Corsair ?

Il va sans dire que je souhaite un plein succès pour le Corsair tattoo Ink. Je veux inscrire cette manifestation comme un événement incontournable et pérenne dans le monde du tatouage, et le tout, baigné dans une atmosphère familiale et amicale. Je suis entouré pour cela d’une équipe qui s’investit du mieux qu’il est possible pour offrir à tous les passionnés du tatouage une convention en Bretagne qui marquera les esprits.

Je souhaite longue vie au Corsair Tattoo Ink !